Une belle brochette d’artistes étrangers avec la participation massive des nationaux…. La 21e édition du festival de jazz de Madagascar, Madajazzcar 2010, promet une affiche alléchante.

La tenue de la 21e édition du grand festival de jazz de Madagascar, Madajazzcar 2010, se précise. «  L’événement se tiendra du 4 au 16 octobre, principalement dans la capitale et ce, en dépit de la crise qui n’épargne pas l’organisation événementielle », confie Désiré Razafindrazaka, président du comité d’organisation. Optimiste et enthousiaste, il dévoile ainsi une partie du programme pour mettre au parfum les inconditionnels du rendez-vous.

Depuis plusieurs années, le festival a pris une dimension internationale avec la participation des artistes « vahiny », prestige oblige. Le comité d’organisation, en collaboration avec ses partenaires, a fait appel à environ une dizaine d’artistes étrangers, malgré ses difficultés financières. « Ainsi, nous aurons l’honneur d’accueillir sur nos planches Nicolas Folmer de France et, Sarah Morrow, la tromboniste américaine », annonce le président du festival.

D’une source digne de foi, on a également appris la probable présence de Freitag une formation allemande, Etienne Mbappe, le bassiste camerounais, Allessandro d’Episcopo de Suisse, Louis Winsberg de France ainsi qu’une autre formation sud africaine, Badu. Des artistes norvégiens et israéliens seraient également attendus mais aucune information n’a encore été dévoilée jusqu’ici. L’essentiel reste donc le maintien du caractère international du festival, non seulement pour l’honneur de l’organisateur mais aussi du pays dont on connaît sa richesse artistique.

Pour la participation nationale, l’accent a été mis sur les jeunes talents et les artistes méritants. Ainsi, quelques noms ont été cités. Parmi eux, le groupe Solomiral qui fera à nouveau son grand retour sur scène, Olombelo Ricky qui vient d’enregistrer un grand succès sur scène dans le cadre de « Manala Azy », Joël Rabesolo le guitariste, Môta la pianiste qui en est déjà à son énième participation au festival, Arison Vonjy et bien d’autres encore.

Une fois de plus, Désiré Razafindraka, le président du festival, promet une belle affiche pour les mordus de la bonne musique, en dépit, dit-il des contraintes budgétaires que le comité doit faire-face.

Extrait Les Nouvelles – vendredi 17 septembre 2010