À notre ami Bekoto
À chacun des Mahaleo
À chacun des proches de Raolona

Oui.
Le tain grave de sa voix nous renvoie à tout le combat des Mahaleo pour les petites
                   gens nées du travail de la terre.
La feuille tombée de l’arbre dans un calme quiet est cet avion qui se dirige à travers le
                  blanc maculé d’un ciel tourmenté.
Tourmenté, le temps d’un deuil.
Blanc mauve comme les jacarandas que sèmeront bientôt le son du vent et les éclats de
                  lucioles.
Et tout reprendra comme avant.
Presque comme avant.
Invisible, de là où il est, Raolona veillera sur ses frères.
« A pesar de los pesares
Tendràs amigos
Tendràs amor
Tendràs amigos »
« Malgré tous les tracas Tu auras des amis Tu auras de l’amour Tu auras des amis »
(J. A. Goytisolo)

Bordeaux, ce 10 septembre 2010

Didier et Nivoelisoa Galibert

Extrait Madagascar Tribune – lundi 13 septembre 2010