730 euros pour l’achat de nouveaux filets de pêche. C’est ce qui vient d’être remis dernièrement aux pêcheurs de Nosiala, (un village du Sud-Est de Madagascar, à 13 km de Manakara) par l’association allemande « Hilfe für Afrika » (Aide pour l’Afrique). Cinquante filets seront utilisés par les hommes et 40 par les femmes, soit un total de 90 filets. Les futurs bénéficiaires de ces outils de pêche ont participé symboliquement en finissant les ourlets des filets. Ceux-ci seront utilisés par les femmes, à la surface de l’eau ou le long du Canal des Pangalanes pour attraper des petits poissons ou des crevettes. Les hommes, quant à eux, iront plus au large et sont ainsi exposés à beaucoup plus de dangers, leurs petites pirogues étant vulnérables face aux vagues qui peuvent parfois être très puissantes.

Pauvreté extrême. La remise des dons a eu lieu dans le cadre d’un projet humanitaire du gouvernement  allemand d’aide et de protection suite aux catastrophes. A Nosiala, le froid et l’humidité sévissent alors que les habitants ne disposent ni de sanitaires propres ni de centres de soins. Durant la période d’hiver austral, la plupart d’entre eux sont victimes de fortes toux mais le médecin le plus proche se trouve à une journée de marche. Par ailleurs, personne n’a de quoi se payer des médicaments. Le chef de district par intérim Bernard Vincent Rakotovao se charge, tant bien que mal, de la réalisation des actions humanitaires et s’est ainsi chargé de l’achat de filets.
Les habitants, notamment les femmes, étaient impatients d’essayer leurs nouveaux filets qui remplaceront désormais les anciens, très usés.
En plus des filets de pêche, le village a également reçu de l’organisation suisse ADES à Toliara, un des fours solaires qui permettront de réduire la consommation de bois de chauffe et de charbon. Un membre local a été formé sur leur utilisation et transmet ses connaissances aux autres habitants. Dans cette région, en dehors de la saison des pluies, le soleil est présent toute l’année. Bientôt, un autre four, mais cette fois pour le séchage du poisson, sera bientôt disponible.
Nasrin Siege. L’association « Hilfe für Afrika » a été créée en 1996 par l’écrivain et psychologue Nasrin Siege avec quelques amis, alors qu’elle vivait en Tanzanie. Suivant son mari Ludwig qui travaille pour la GTZ, Nasrin n’a pas mis longtemps à établir des contacts avec les associations caritatives dans les pays où elle s’installe, elle initie elle-même des œuvres de bienfaisance. Son engagement s’inscrit toujours dans la lutte contre la pauvreté, comme c’était le cas en Tanzanie, en Zambie et en Ethiopie ainsi qu’à Madagascar où une bibliothèque et un centre de formation en informatique ont pu être créés dans un quartier pauvre d’Antananarivo.
Extrait Midi Madagasikara – jeudi 9 septembre 2010