« Je bois régulièrement des tisanes. J’achète les plantes à Isotry et on m’y explique les doses à prendre. Je ne prends pas tout le temps, mais seulement quand je me sens mal, c’est tout. D’ailleurs, la douleur se dissipe très vite », raconte Rado, un homme qui préfère les plantes médicinales aux médicaments chimiques. « Je déteste les pilules et je n’en prends d’ailleurs jamais. Je préfère les tambavy, c’est moins cher et puis c’est naturel », continue-t-il. Comme lui, beaucoup de Malgaches préfèrent boire des tisanes au lieu d’acheter des médicaments. La médecine traditionnelle est pratiquée partout dans le pays, et les résultats sont miraculeux. « Il ne faut pas oublier que les médicaments sont obtenus à partir de plantes naturelles desquelles on extrait le principe actif. Nous exploitons directement la plante », rappelle le Dr Volahanta Edith Rakotoniaina, médecin traditionnel et membre de l’association Matrana ou Massage avec Traitement Naturel. « Par contre, il faut faire attention car dans la rue, les vendeurs connaissent la plante par simple tradition orale. Ils n’ont fait aucune étude pour vraiment recommander la dose. Nous les sensibilisons sur les vertus de ces plantes et sur les doses à prescrire », ajoute le docteur. Le médecin traditionnel se démarque du médecin par les soins à prodiguer. Car le médecin traditionnel ne prescrit que des plantes médicinales brutes et complète ses soins par des massages.

Extrait Midi Madagasikara – Jeudi 2 septembre 2010