Très bonne nouvelle pour l’équipe malgache qui va défendre nos couleurs aux 45èmes championnats du monde  de pétanque à Izmir Fuari, Turquie. A l’issue des négociations rondement menées par  toute l’équipe de la Fédération Malgache notamment le président Gérard Naturel et le vice-président, Beryl Razafindrainiony, la triplette championne d’Afrique en titre sera au grand complet pour ce déplacement.

Bema le stratège

Bema Ratolojanahary qui s’est mis de côté en cédant la place à Nanou Andrianiaina à la suite d’une brouille, a rejoint le groupe au grand bonheur de tout le monde. Car il va sans dire que malgré son caractère, Bema reste le stratège du  groupe  et cela s’est ressenti sur le rendement de l’équipe après son retour de Tunisie.

Après de franches explications avec le leader du groupe  en l’occurrence Dolis Randriamarohaja qui a mis beaucoup d’eau dans son vin, la cohésion de l’équipe est retrouvée et qu’à cette allure, Madagascar fera encore partie d’une des 48 nations les plus redoutées à Izmir.

Contrairement aux précédentes délégations pour le Mondial en effet, le cru 2010 comporte un authentique Chef de délégation en la personne du président de la Fédération, Gérard Naturel, mais aussi un vrai coach puisque Michel Ranarivelo sera aussi du voyage.

Nanou polyvalent

Outre les trois hommes sacrés champions d’Afrique 2009 avec Dolis Randriamarihaja, Bema Ratolojanahary et Tiana Razanadrakoto, Nanou Andrianiaina a été appelé en renfort pour tenir le rôle de quatrième joueur. « Tout dépend des circonstances car si Nanou a été inséré dans le  groupe c’est tout d’abord en raison de ses expériences et surtout de sa polyvalence », explique Dolis Randriamarohaja qui estime que cette dernière recrue est capable de remplacer l’un des trois boulistes en cas de défaillance tout comme il peut être titularisé d’entrée. Ceci expliquant peut-être cela, le duo Nanou-Tiana est parti se préparer dans les tournois français, histoire d’asseoir cette complicité toujours utile en pétanque.

« La composition dépend en fait de la valeur des adversaires » commente à son tour l’entraîneur, Mamih Ranarivelo qui lance un appel à tous les Malgaches d’Europe férus de pétanque, de tout faire pour créer une ambiance bien de chez nous durant ce Mondial 2010. « Il n’y a rien de tel qu’un soutien massif pour mettre les joueurs en confiance », confie celui qui se dit très heureux que deux journalistes puissent faire partie de la délégation.

Extrait Midi Madagasikara – Jeudi 26 septembre 2010