Un zoom sur la situation du marché de riz dans la région Alaotra Mangoro, un des greniers à riz du pays, par rapport à celle d’Antananarivo ville permet de constater la tendance à la baisse des prix à partir de la fin de la soudure jusqu’au 26 juin. Le prix du riz blanc local à Amparafaravola, rapporte dans une de ses dernières éditions  Horizon, le Mensuel d’information et d’analyse de l’Observatoire du Riz, a perdu 11% dès le début du mois d’avril jusqu’à 26% en moyenne pendant la période mai à fin-juin.

L’importante diminution de prix n’apparaît qu’à partir de début juin pour Ambatondrazaka et Antananarivo avec près de 20% de différence par rapport à fin mars. A Antananarivo, le riz importé a connu une forte baisse de prix de près de 14% en juin; le prix a été fixé à 950 ariary/kilo contre 1 100 ariary fin mars ; une situation qui reste intimement liée à la baisse soutenue des cours mondiaux.
Du côté du paddy, selon toujours le même Mensuel, il est indiqué , surtout, que le différentiel de prix est assez sévère surtout à Amparafaravola. Le prix au kilo a diminué de près de 34% en moyenne au cours de mai -juin. L’année dernière, d’après les données du Mensuel, il a chuté jusqu’à 40% en moyenne entre fin mai et fin juin à Amparafaravola et à Ambatondrazaka. Comparé à l’année dernière, le prix du paddy à la récolte a diminué de 15% à Amparafaravola et inversement à Ambatondrazaka. Le différentiel de prix à Amparafaravola en période de soudure et en pleine récolte atteint plus de 40% pour le paddy et de 30% pour le riz blanc local. Cela devra inciter les producteurs à stocker leur production et vendre suivant les opportunités offertes par le marché. D’ailleurs, on constate déjà que le volume de paddy stocké dans les GCV (Greniers Communautaires Villageois) de l’URCECAM a augmenté considérablement au mois de mai avec près de 20 600 t contre 5 300 t en avril et près de 1 700 t en mars.
Extrait La Gazette de la Grande Île – Lundi 23 Août 2010