Les sensibilisations et actions menées pour la préservation de l’environnement par la direction régionale de l’Environnement et des Forêts d’Amoron’i Mania en partenariat avec les ONG et associations, commencent à porter leurs fruits dans la commune rurale d’Anjoman’Ankona, district de Manandriana.

Plus de 2 millions de jeunes plants d’eucalyptus ont été produits à Anjoman’Ankona, a révélé le maire, lors de la célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement (J.M.E). Ces résultats ont été rendus possibles grâce à la collaboration de la direction régionale de l’Environnement et des Forêts d’Amoron’i Mania et la commune rurale d’Anjoman’Ankona dans la formation des pépiniéristes, devait souligner le premier responsable de l’exécutif communal Rasolondrainibe Jean Philémon. Toujours selon ce dernier, dans le cadre du projet H.I.P.-Assaainissement et Hygiène, la population est désormais consciente de la construction et de l’utilisation des latrines pour ne pas avoir à faire leurs besoins dans la nature. Comme chaque année, le 26 juin, fête de l’Indépendance, la commune organise un concours des meilleurs producteurs. Pour stimuler davantage les paysans à produire tout en préservant l’environnement.

Contexte

Cependant, la commune rurale d’Anjoman’Ankona qui s’étend sur une superficie de seulement 104 km² et près de 10 000 habitants répartis en onze fokontany se heurtent à un contexte très difficile. Du fait de l’exiguïté des terres cultivables, de la recrudescence des feux de brousse et de l’insécurité (vols de bovidés). Les dahalo sont de plus en plus jeunes comme ceux qui ont été appréhendés au cours de notre passage.

Extrait Midi Madagasikara – Mardi 10 août 2010