Arrivé hier après-midi, le rappeur franco-marocain, La Fouine, donnera un concert demain soir à Alarobia. Ses fans s’impatientent.

L’avion qui a conduit La Fouine en provenance de Johannesburg a atterri à Ivato, hier après-midi, vers 14h30. La star du rap français vient d’une tournée à Mayotte et à La Réunion, en fin de semaine.
En un coup d’œil, aucun signe particulier de présence de fans ou de la presse n’a été remarqué pour son accueil à l’aéroport , à part celle de Lova Rasamimanana, jeune patron de Kintana Production, la maison initiatrice de la tournée malgache de La Fouine. Son concert se tiendra à Alarobia, ce mercredi 4 août en fin d’après-midi.
On s’ attendait ainsi à voir le chanteur franchir le portail de Madagascar, comme un passager ordinaire. Sauf qu’en toute discrétion, quelques yeux guettaient tous les mouvements avec impatience. Le chanteur Spear O’Mic faisait partie de cette petite délégation, plutôt « intimiste ». « Je viens ici pour accueillir La Fouine mais pas à titre officiel. C’est surtout mon petit frère qui en est fan. Moi, je prends des photos », souligne le chanteur.

La petite famille est là. Accompagné de la mère et de sa petite sœur, le petit frère en question est apparemment très excité en l’attendant, et surtout à l’idée de pouvoir prendre une pause avec son idole. Spear’o Mic continue: « Je connaîs aussi la musique de La Fouine. J’estime que c’est le numéro un actuel du rap français, de par son style. C’est un chanteur entier. À la fois il rime bien et chante sur des mélodies », soutient-il.
« Cela fait trois ans que je kiffe La Fouine. Son histoire et ses chansons me fascinent toutes », confie le petit frère de Spear O’Mic, lorsque nous avons essayé de le réveiller dans son rêve . Et sa mère d’ajouter : « Depuis l’annonce de l’arrivée de La Fouine, les enfants n’arrêtent pas d’en parler à la maison. Ils sont super contents ».
Vers 14h 50, La Fouine apparaît enfin au hall de l’aréoroport, casquette noire, lunettes de soleil, fine-longue barbe, chemises cool et bermuda, entouré de ses deux gardes du corps, ses deux managers et de son DJ officiel. Apparemment très pressé, le chanteur, ou plutôt les bodyguards, n’ont même pas accordé une seule pause pour le petit qui a trop attendu, et qui devait rentrer… bredouille.

La conférence de presse de La Fouine s’est tenue vers 18 heures, au Kudéta, au Carlton. Il se dit prêt et intéressé de voir le public malgache. « C’est un pays qui m’est inconnu. J’ignorais que les jeunes d’ici parlent le français. Mais je suis pressé de voir comment les gens sourient, et je voudrais aussi partager mes chansons avec eux », confie-t-il.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4679 du 03-08-2010