Toliara
Toliara, c’est aussi la ville des pousse-pousse. La ville compte aujourd’hui plus de 4 000 pousse-pousse, ils sont partout, de jour comme de nuit.
Certes, les tireurs vous harcèlent jusqu’à ce que vous craquiez, mais c’est un moyen très sympa de parcourir la ville.
Tireur de pousse-pousse est une activité très ancienne. Pourtant, cette activité continue de se développer grâce à la forte demande des Tuléarois. Appelés « Poussy » en langue locale, ils sont très appréciés par la population car ils comblent les lacunes du transport public. Dans la cité du Soleil, ils sont tous d’origine Antandroy car la plupart d’eux proviennent parfois d’Ambovombe, de Beloha et de Tsihombe etc. D’ailleurs c’est cette activité qui amena cette communauté à émigrer fortement vers cet ex-chef de province au début des 1960, jusqu’à nos jours.
Historiquement, le pousse-pousse est un moyen de déplacement ayant vu le jour en Extrême-orient. C’est en particulier la Chine, qui est la première à l’utiliser.
Ce sont les mains-d’œuvre chinoises qui ont débarqué pour la construction des lignes de chemin de fer, qui amenèrent ce moyen de transport à Madagascar. En d’autres termes, le pousse-pousse est arrivé sur l’Île vers le début du XXè siècle, c’est-à-dire au temps de la colonisation. A l’heure actuelle, les pousse-pousse sont présents dans la plupart des villes malgaches.
Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4674 du 27-07-2010