Il est sans doute la personnalité la plus célèbre d’Afrique du Sud et dans le monde, non seulement pour sa lutte  contre la ségrégation raciale légalisée dans son pays et qui lui a valu plus d’une vingtaine d’années de séjour en prison, mais aussi pour ses actions dans divers domaines notamment en matière de droits de l’homme, de gestion de conflits, de réconciliation, d’éthique-genre, etc. Il s’agit, bien évidemment, de Nelson Mandela. Désormais, l’ONU lui consacre une journée internationale, le 18 juillet, jour de son anniversaire. En effet, en décembre 2009, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 18 juillet « Journée internationale Nelson Mandela ».

Liberté, justice et démocratie. Cette année sera donc la première célébration de cette journée internationale dans les quatre coins du monde, et également à Madagascar. La date du 18 juillet étant un dimanche, la  célébration s’est tenue, hier. L’Espace Dera a abrité à cette occasion une cérémonie officielle riche en symboles, ceux de la liberté, de la justice et de la démocratie, qui constituent justement le slogan de la célébration. Organisée par le CINU et le PNUD, en partenariat avec l’ambassade de l’Afrique du Sud à Madagascar, celle-ci comporte une exposition retraçant la vie de Nelson Mandela et les grandes dates qui lui sont associées (visible dans les locaux du CINU après la célébration à l’Espace DERA), la projection d’un film et une série de deux ateliers dont les thèmes tournaient autour des grandes valeurs qui étaient celles de Mandela.

Hommage. L’homme fêtera dimanche ses 92 ans. Sa santé fragile et le poids des années ne l’empêchent pas de continuer à être fidèle à ses convictions, en toute modestie. La journée internationale que l’ONU lui consacre tous les ans, le 18 juillet, est, d’une part, une reconnaissance envers celui qui « incarne les plus importantes valeurs des Nations Unies », comme l’a affirmé Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU, mais également une manière de lui rendre hommage pour sa contribution dans la lutte pour la démocratie, dans son propre pays et dans le monde. Evidemment, les thèmes de la démocratie, de la justice, des droits de l’homme, de la liberté et de la paix, n’ont pas manqué, hier, de faire référence à la situation que vit actuellement Madagascar. Nelson Mandela qui a reçu le prix Nobel de la Paix 1993, devrait être un modèle pour de nombreux leaders aussi bien en Afrique que dans le monde… Pour lui : « Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes, c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres »

Extrait Midi Madagasikara – Samedi 17 Juillet 2010