« Le port de Morondava sera fermé aux grands navires » ! C’est la situation actuelle de cette côte de la Grande île. En effet, pour cause d’ensablement, ce port a dû fermer ses portes aux grands navires car le port ne pourra plus remplir les conditions d’embarquement (plus de 20 mètres de profondeur pour un navire de plaisance long courrier). Rappelons que Morondava est la capitale économique et administrative du Menabe, une région de la province de Tuléar. Elle est située sur le delta de la rivière du même nom près du canal de Mozambique. La ville se situe à 701 km d’Antananarivo. Elle est peuplée des ethnies Sakavala et Vezo ainsi que d’une importante colonie indo-pakistanaise. La pêche est l’activité principale de la région, mais Morondava est aussi un chantier naval important. Un gisement pétrolier est localisé dans la région et se prolonge jusqu’à Bemolanga et Tsimiroro. Seulement, depuis que le port de Morondava a été ensablé, l’importance touristique de ce bord côtier de la Grande île a commencé à décliner.

Pour information, Morondava perd 1% de ses plages chaque année, et d’ici 10 ans, cette ville côtière de la Grande île, une belle destination touristique, n’existera plus si l’Etat n’y met pas du sien.

Extrait Les Nouvelles – vendredi 2 juillet 2010