L’expédition « Atimo vatae », dirigée par le professeur Philippe Bouchet du Musée national d’histoire naturelle de Paris, a terminé son travail la semaine dernière.
Pendant plus d’un mois, ses membres ont fini par répertorier toutes les espèces marines des régions Anosy et Androy.
Depuis le littoral de Tolagnaro jusqu’à Androka du côté du cap Sainte-Marie, ils ont pu trouver des nouvelles espèces. Mais ce qui est le plus étonnant c’est l’existence de plus de 60% d’espèces qui ne sont pas encore répertoriées et qui n’ont même pas de nom scientifique et qui vont être analysées.
Expérimentations
Les chercheurs publieront très prochainement les résultats. Ils n’ont rencontré aucun problème durant l’expédition, même s’il y a eu le cyclone Joël, mis à part le sauvetage de pêcheurs au large de cap Sainte-Marie avec leur navire océanographique Antea.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4650 du 29-06-2010