Le nombre des arrivées est encore loin des attentes, même si les professionnels du secteur affichent un optimisme pour la haute saison. Dans la capitale, le taux de remplissage est encore très bas ,même pour les grandes enseignes. Un grand hôtel situé en centre ville par exemple, a simplement une dizaine de chambres occupées, alors qu’il vient d’effectuer un grand investissement. Même constat pour les restaurateurs qui remarquent surtout les habitués parmi leurs clients.
« La situation n’est pas encore fameuse et les choses démarrent très lentement. Je n’ai vraiment aucune opinion sur ce qui va se passer durant la haute saison. Je pense que tout dépendra de la situation politique », déclare le propriétaire d’un restaurant branché situé à Ambatonakanga.
En tout cas, même si aucun chiffre officiel n’est encore disponible, les départs vers les grandes destinations et circuits touristiques du pays commencent à devenir plus nombreux. Beaucoup préfèrent également partir directement en province, sur recommandation de leurs agences de voyage.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4633 du 08-06-2010 (07-06-2010)