Ça y est! L’hiver est bien là. Le froid qui couvre la ville d’Antananarivo ne fait que présager un hiver des plus froids. Dans les boutiques, les vitrines commencent à mettre en valeur les vêtements chauds. Au marché également, les balles de friperies suivent la saison. « Nous commençons à vendre les vêtements chauds. Les pulls, les cols roulés et les blousons sont ceux qui marchent le plus. Mais pour cela, il faut acheter des balles qui coûtent cher, et nous ne pouvons pas nous le permettre. Alors, on a choisi de vendre des collants, des gants et des cache-nez » explique un vendeur à Andravoahangy. Néanmoins, les consommateurs sont à la recherche de vêtements chauds. Une mère de famille explique qu’en ce début de saison, elle préfère d’ores et déjà prévenir le grand froid qui arrive. « Mais les articles au grand marché du mercredi ne me satisfont pasEn fait, j’ai entendu qu’il va faire froid cette année. Mes enfants engrandissent vite, et les vêtements que j’ai achetés l’année dernière ne leur vont plus. Voilà pourquoi je cherche des habits chauds, dès maintenant ». Pour les vendeurs, ce n’est qu’un début. « Nous commençons à proposer des vêtements à manches longues. Mais comme les gens n’ont pas assez d’argent pour acheter, nous sommes obligés de descendre les prix, ce qui nous fait un manque à gagner dans notre budget. Parfois, nous nous mettons à plusieurs pour acheter les balles de friperies et pour les écouler ensuite. Le pouvoir d’achat des malgaches est vraiment descendu bien bas » raconte une vendeuse. En tout cas, avec le froid qui arrive à grands pas, bottes et pulls seront bientôt le look branché par excellence.

Extrait Midi Madagasikara – Mardi 25 Mai 2010