Elu président du Conseil inter régional du Lions club, il a pour slogan «Liberté, Compréhension, Sauvegarde de nos Nations».

Comment faites-vous afin que votre slogan ne reste qu’un slogan ?

Je vous cite trois de nos objectifs : 1. Créer et développer un esprit de compréhension entre les peuples du monde, 2. Promouvoir les principes de bon gouvernement et de civisme, 3. S’intéresser et participer activement au bien-être civique, culturel, social et moral de la communauté. Historiquement, il faut savoir que l’Association Lions Club International est née après la Première guerre mondiale en 1918. Il fallait que ces guerres inutiles cessent à jamais.

À Madagascar, les Lions semblent très actifs…

Oui, Madagascar compte aujourd’hui 26 clubs Lions répartis dans toute l’île et 10 clubs Léos. Dans l’océan Indien, nous comptons en tout 43 clubs et 1009 membres. La cécité évitable est l’œuvre majeure des Lions à Madagascar à travers l’association Lions Sight First Madagascar. Aujourd’hui, plus de 46 000 yeux ont été opérés de la cataracte et plus de 37 000 paires de lunettes ont été distribuées.

Quel est le rôle du Président ?

Il convoque et préside les réunions du Conseil ainsi que le Congrès. Comme toutes les associations démocratiques, c’est l’Assemblée générale, réunie en congrès, qui a toutes les décisions et les pouvoirs. Le Conseil et le Président veillent à l’application et l’exécution des motions et des résolutions approuvées en assemblée générale.

Comment financez-vous vos œuvres?

Cela consiste en des levées de fonds. Nous demandons aux membres de notre communauté des contributions afin d’être solidaires en faveur des défavorisés. Nous pouvons aussi avoir recours à la Fondation du Lions Club International (LCIF) qui reçoit des dons du monde entier, pour nos œuvres de grandes envergures comme la lutte contre la cécité évitable à Madagascar, les catastrophes climatiques, …

Comment voyez-vous l’avenir du lionisme dans l’océan Indien ?

Notre objectif pour 2010-2011 sera de dépasser le nombre de 1250 membres avec une extension de 43 à 47 clubs. Des personnes disponibles, de grand cœur et animées de l’esprit de service existent dans notre communauté.Edition n° 4587 du 13-04-2010

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4587 du 13-04-2010