Défenseur invétéré des droits de l’Homme, Pedro Opeka est récompensé. Son nom figurera sur la liste des personnalités ayant beaucoup œuvré dans la promotion de la santé, en milieu urbain dans le monde.

Le village d’Andralanitra à l’honneur. Cette année, la célébration de la journée mondiale de la Santé, qui sera célébrée, ce jour, revêtira un caractère particulier. Dans la capitale, elle sera marquée par la consécration du père Pedro Opeka comme étant le champion d’Antananarivo, en matière de promotion de la Santé publique.
Ce choix de la vice-Primature chargée de la Santé publique répond à l’objectif des Nations-Unies, de porter à 1000 le nombre des villes qui participeront activement à cette célébration. Il en est de même de l’effectif des films documentaires racontant le parcours des 1000 personnes qui ont beaucoup œuvré dans le domaine de la santé publique en milieu urbain.
Instigateur de l’association Akamasoa et fondateurdu village d’Andralanitra, qui abrite actuellement plus de 20 000 habitants, Père Pedro Opeka figurera alors dans la liste de ce millier d’individus récompensés. Il s’agit d’une grande reconnaissance offerte à ce défenseur des droits de l’homme, qui a réussi à faire sortir des milliers de personnes de la pauvreté.
Manifestations
Placée sous le thème : « 1 000 villes, 1 000 vies, la santé urbaine est importante », cette célébration vise, en premier lieu, à la réduction de la pollution de l’air en milieu urbain, afin d’atténuer l’émission des gaz carboniques. Dans ce sens, le Père Pedro est connu dans sa lutte continuelle pour la délocalisation du site de déversement des ordures d’Antananarivo, situé près du village d’Andralanitra.
Vient ensuite la sensibilisation de la population urbaine à s’habituer aux activités physiques, à manger des aliments diététiques, et à prévenir les maladies provoquées par la façon de vivre mal contrôlée. Dans la capitale, des manifestations relatives à ces objectifs seront organisées, ce jour, sur le boulevard de l’Europe, à partir du passage à niveau du chemin de fer de Soanierana jusqu’au Centre de santé de base de la commune urbaine d’Antananarivo à Namontana.
La journée sera animée par des artistes divers, en l’occurrence, les groupes Telofangady, Fouhehy et Alliance danse. Entre temps, l’assistance aura la chance d’effectuer de tests de tension artérielle, de diabète, de maladies respiratoires, suivi de conseils.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4582 du 07-04-2010