« Madagascar est une ancienne colonie  française » , « Madagascar est l’un des pays les plus pauvres du monde », « Les Malgaches sont un peuple non violent », « Madagascar est le pays de la vanille », « Madagascar vit au rythme du moramora », « Madagascar est un pays de potentiels », « Madagascar est un pays ingouvernable », « A Madagascar, les églises font de la politique »… Pour celui qui vit à l’extérieur de Madagascar, la perception de la Grande Ile et de ses réalités n’est pas aisée. L’apparence est souvent trompeuse et Patricia Rajeriarison et Sylvain Urfer, auteurs de cet ouvrage, ont  clairement expliqué ce qui se cache derrière ces « idées reçues ».

Ce livre paru aux éditions « Le cavalier Bleu » développe plusieurs thèmes. Il passe en revue l’histoire et la géographie, l’économie et la politique, la culture et la société et, à travers ces « idées reçues », on comprend beaucoup mieux la situation dans laquelle se trouve le pays. Ainsi en est-il de  cette assertion entendue depuis toujours: « Madagascar est un pays de potentiels ». Le potentiel existe, affirment les auteurs, mais les moyens restent insuffisants pour le concrétiser. Ce qui fait que « Madagascar est l’un des pays les plus pauvres du monde ». On dit aussi : « Madagascar est un pays ingouvernable » ou : « il n’y a pas d’unité nationale à Madagascar ». Les auteurs vont jusqu’au  bout de la logique pour démonter les mécanismes des « idées reçues » sur cette île que l’on disait « heureuse ». L’ouvrage est clair et se lit d’une traite. Il va bientôt être disponible en librairie et sa diffusion sera assurée par Alter Ego Development en attendant la parution de l’édition malgache par Foi & Justice.

Extrait Midi Madagasikara – Mercredi 31 Mars 2010