Le bilan du passage de Hubert s’est encore alourdi. A la dernière situation, communiquée hier par le BNGRC (Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes), cette tempête tropicale a fait 83 morts, 132 blessés, 34 disparus, 187 613 sinistrés et 52 855 sans abri. Les dégâts matériels sont aussi énormes. Quelque 22 centres de santé de base, 2 centres hospitaliers, 6 autres bâtiments de santé et plus de 108 écoles sont détruits ou endommagés. Le secteur agricole a aussi beaucoup souffert des fortes pluies accompagnant Hubert. Près de 59 600 hectares de rizières et environ 33 600 hectares de champs de culture étaient sous les eaux. Les infrastructures routières n’ont pas été non plus épargnées. Plus de sept routes nationales ont été coupées. Il s’agit notamment de la RN 25 reliant Ambohimahasoa, Irondro et Mananjary, la RN 12 A reliant Tolagnaro et Vangaindrano, la RN 12 reliant Irondro, Manakara et Vangaindrano, la RN 45 reliant Alakamisin’Ambohimaha et Vohiparara, la RN 7 reliant Antananarivo à Toliara, la RN 11 reliant Mananjary à Nosy Varika, la RNP 14 reliant Ifanadiana à Irondro.

Pour venir en aide aux populations sinistrées, les secours s’organisent déjà en collaboration avec tous les partenaires du pays, notamment le FID, la Croix-Rouge Malagasy, l’Unicef, l’OMS, la FAO.

Extrait Midi Madagasikara – Samedi, 27 Mars 2010