Une initiative de WWF pour interpeller tout un chacun, concernant la dégradation alarmante de l’environnement : le 27 mars de 20 heures 30 à 21 heures 30, tous ceux qui sont conscients du danger qui guette la planète éteindront leurs lumières, et allumeront leurs consciences. Et ce, en symbiose avec des millions d’autres humains à travers le monde.

Cent vingt pays au moins vont participer à la quatrième édition de "Earth hour/Heure pour la Terre " de samedi prochain. Le WWF prévoit la participation d’environ un milliard de personnes, dans des milliers de villes du monde entier, pour éteindre leurs ampoules électriques au même moment. Un geste plus que symbolique, plutôt citoyen, voire économique. Car il faut savoir que le simple fait d’éteindre le maximum de lumières démontre la volonté de participer à la protection de l’environnement, d’économiser de l’énergie et de faire un geste d’économie. Bref, un geste bénéfique qui devrait être répété à volonté le long de l’année ! Dans le cadre de cet événement planétaire, plusieurs actions sont prévues : sensibilisation sur les petits gestes au quotidien, publication continue des informations sur le blog du WWF MWIOPO, conférence de presse (hier), actions de sensibilisation sur le changement climatique dans plusieurs entreprises de la capitale, retransmission de l’Heure pour la Terre sur la Radio des Jeunes, dîner aux chandelles dans une douzaine de restaurants de la capitale, parmi lesquels le Buffet de la Gare a été choisi comme restau témoin.
Plusieurs partenaires épaulent WWF dans cette initiative : la Radio des Jeunes, Malala du groupe Zay (ambassadrice), le Club Vintsy, et surtout la Fondation Telma, qui va offrir deux cent mille SMS de sensibilisation. La Gazette de la Grande Ile se joint également à l’opération et encourage ses lecteurs à participer, la protection de l’environnement étant un devoir pour tous car, en cas de désastre écologique, nul ne sera épargné.
Extrait la Gazette de la Grande île – Jeudi 25 Mars 2010