Madagascar, en tant qu’invitée d’honneur de la 9e édition du Salon du Chocolat et de la gourmandise, aura un grand stand de Chantilly, intitulée cette année : «Madagascar, l’île au cacao» et qui se tiendra les 20 et 21 mars prochains aux Tribunes de l’Hippodrome de Chantilly,  disposera d’un grand stand de 152 m².

«Cette manifestation constituera encore une fois une opportunité pour faire connaître le pays et cette fois par le chocolat», devait-on apprendre du Directeur Général de la Cenam (Centre national de l’Artisanat de Madagascar), Tahina Ratovoharinony lors d’une conférence de presse organisée par l’organisatrice de l’évènement en l’occurrence, la Chambre des Métiers  et de l’Artisanat de l’Oise, à l’Hôtel Dolce Chantilly, hier en fin d’après-midi.

« L’île au cacao» qu’est la Grande île sera représentée par une entreprise chocolatière, en l’occurrence la Cinagra, à ne plus présenter aux amateurs de gourmandise ; la compagnie aérienne Air Madagascar. Les artisans seront aussi de la partie et présenteront des emballages bio et écologiques destinés à l’usage de l’industrie du chocolat. Ainsi, le Cenam et la société Ampilis représenteront le secteur de l’artisanat au salon du chocolat. Ces derniers assureront la décoration du stand malgache. Les organisateurs promettent également des animations artistiques puisque le groupe Lamako et Toto Mwandjani  réchaufferont en cette fin de l’hiver en France, le stand de Madagascar.

Opportunité de partenariat

Selon toujours, Tahina RAtovoheriniony, le Dg de Cenam, cette manifestation devrait être mise à profit par la partie malgache parce qu’il y a toujours dans des évènements de cette importance des opportunités de partenariat à prendre. L’intégration du secteur artisanat dans le domaine de l’agroalimentaire sera initiée par le Cenam avec la gamme d’emballages que le centre exposera durant les deux jours de salon. L’idée est, selon toujours l’interlocuteur, de faire comprendre aux professionnels mondiaux du chocolat que Madagascar a aussi des matières intéressantes susceptibles d’intéresser le marché en matière d’emballage. Celui-ci indique par exemple que des emballages made in Madagascar, fabriqués à base de papier Antemoro, de vétiver  ou encore de faits à base de soie seront exposés et proposés aux grands maîtres chocolatiers du monde.

Pour parler un peu de ce salon du chocolat et de la gourmandise, il faut savoir qu’il s’agit de l’un des grands rendez-vous des professionnels de la filière chocolatière et l’évènement accueille chaque année entre 8 000 et 10 000 visiteurs.

Extrait Midi Madagasikara – 17 mars 2010