Le Nouvel an malgache gagne de plus en plus d’adeptes. Le concept commence à être compris, grâce au travail des gardiens de la tradition.

La colline d’Ambohimanga a accueilli hier des centaines de visiteurs, à l’occasion du Nouvel an malgache. Le président de la Trano Koltoraly, Henri Randrianjatovo, a prononcé les mots d’ouverture. Pour commencer, il a rappelé le « tatao ». Il s’agit d’une cérémonie de présentation de vœux.
On distribue duV riz mélangé avec du miel et du lait. Chacun prend une cuillerée et la tient au-dessus de sa tête en prononçant la formule « Sambasamba Andriamanitra Andriananahary, samy arivo ho tratrin’ny taona mitsingerina indray ; tsy hisara-mianakavy, ho ela velona, hitombo hasina, ambinim-bola sy harena… ».
Quelques membres de la Trano Koltoraly ont donné l’exemple, pour que l’assistance la fasse chez elle à chaque fois qu’un événement quelconque est fêté.
« Le riz marque l’abondance, le lait, la vie, et le miel renvoie à l’amour et à la douceur » explique le président de la Trano Koltoraly.
Le programme enchaîne avec la distribution de petites gerbes de riz en guise de signe de respect, ou « Zara hasina ».
Redorer le blason
La célébration du Nouvel an malgache a toujours été au centre des polémiques. Certains le qualifient de culte de fétiches, d’autres le critiquent pour le choix des dates.
Ce n’est que depuis 2005 que des défenseurs des valeurs culturelles ont essayé de redorer le blason du Nouvel an en organisant régulièrement des manifestations, afin de marquer les dates coïncidant avec la nouvelle lune avant Pâques.
La Trano Koltoraly malgache travaille en étroite collaboration avec les communes d’accueil. En 2005, la commune urbaine d’Antananarivo l’a accueilli à la Tranompokonolona Analakely. En 2006, avec l’association Jaky Mena, elle a organisé le Nouvel an à l’Espace Dera.
C’est la commune d’Imerimanjaka qui l’a accueilli en 2007 avant de passer par Alasora en 2008. L’année dernière, le Nouvel an a été célébré à Ambohitrabiby pour atterrir à Ambohimanga cette année. Manjakamiadana aura le privilège d’abriter les festivités en 2011.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4566 du 17-03-2010