Les avions des compagnies aériens affichent un taux de remplissage assez élevé mais en cette basse saison, ces performances peuvent être trompeuses. En effet, presque toutes les compagnies aériennes ont mis moins d’appareils que d’habitude, en cette période où il y a normalement moins de monde.
Les compagnies aériennes ont réduit leur fréquence de vols et c’est pour cela que le peu d’avions mis en service, sont rapidement remplis. Air Madagascar, par exemple, ne met plus que deux avions par semaine. Profitant de la basse saison, l’entreprise fait faire le contrôle, un «Check-C» à l’un de ses Boeing 767-300. Ce dernier sera de nouveau disponible après ce check qui sera, selon nos informations, terminé le 28 février prochain. L’on apprend que la compagnie aérienne nationale reviendra à partir du 1er mars prochain, c’est-à-dire, lundi, à 4 fréquences hebdomadaires dont deux vols directs Tana-Paris-Tana (mardi et samedi), un vol via Nosy et Moroni le jeudi et un vol via Marseille tous les mercredis. Du côté des autres compagnies, les transporteurs mettent également moins de places que lors des périodes fastes. L’on assure du côté de ces opérateurs que la fréquence de vol des compagnies aériennes augmentera au fur et à mesure que l’on s’approchera de la haute saison.    
Malgré cela, les transports aériens restent confiants. En effet, il n’y a pas grand-chose à espérer pendant la basse saison. Les touristes ne sont attendus qu’à partir du mois de mars mais cependant, il faut remarquer qu’il y a des touristes qui n’attendent pas la haute saison pour visiter Madagascar. Il y a surtout des particuliers qui ont souhaité partir et ce sont eux qui, en majorité, remplissent les avions.
Pour l’instant et concernant la future haute saison, l’on apprend des professionnels du tourisme que le taux de réservations pour l’été est assez encourageant mais seulement, les confirmations se font attendre.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°8074 du 27-02-2010