«Bois de rose ! Bois de rose ! En Europe, en Amérique et en Asie, quand tu coupes des arbres, on te met en prison. Ici, on distribue les autorisations et on coupe sans compter » Jean-Claude Vinson ne met absolument pas de gants quand il dénonce ce scandale qui dure depuis un an et qui se poursuit en toute impunité. Sa chanson « Bois de rose ! » est un cri de révolte contre ces abus qui s’effectuent sans aucune retenue. Le « single » comprend deux versions, une en malgache et une en français et il a déjà été diffusé sur la chaîne nationale et sur une station privée.

Pour Jean-Claude Vinson,  le problème dépasse le cadre économique car il constitue une hypothèque contre l’avenir. Très impliqué dans la protection de l’environnement, il avait organisé à la fin des années 80 une tournée du rocker français Little Bob Story à Madagascar. Il s’agissait alors d’une grande première dans le monde du showbiz car bien avant les campagnes menées par les stars mondiales comme Sting, cette série de concerts essayait de sensibiliser les citoyens aux problèmes de dégradation de notre environnement. Elle avait d’ailleurs été citée en exemple par le W.W.F. et par l’ONU. « Nous ne sommes pas seuls à habiter sur cette terre. Il y a des humains, mais aussi des animaux qui vivent ensemble et qui sont tous dépositaires de ce patrimoine. »  lance-t-il au détour d’un couplet. «On parle de l’eau aux Saoudiens alors que nos frères de l’Androy manquent cruellement de ce bien précieux » continue-t-il. Les mots utilisés font tous mouche et nous touchent au plus profond de notre être. Et ils enfoncent le clou, en disant : « On ne plus parler de la terre de nos ancêtres, mais d’une terre qu’on emprunte à nos enfants».  Les paroles de ce « bois de rose » sont déclamées sur un fond de musique swinguante où la guitare de Jean-Claude fait merveille. Ce « single » avait été précédé à la fin du premier semestre 2009 d’un autre qui s’intitulait « voky dia natory ».

 

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°8064 du 16-02-2010