Le village de Soatanana a été fondé vers la fin du XIXè siècle. C’était grâce à l’impulsion de Rainisoalambo, un Malgache qui a su développer le fondement d’une religion apostolique chrétienne. La couleur blanche des habits et le chapeau de fabrication locale (badika) bandé d’un tissu blanc est la particularité de la tenue vestimentaire du village. Tous les dimanches, une procession très spectaculaire a lieu pour rejoindre le temple. Pour les habitants de Soatanana, la broderie est la principale source de revenu.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4523 du 26-01-2010