Certains habitants de la capitale et des villageois d’Ankadiefajoro se sont réjouis du passage de l’éclipse annulaire du soleil, hier. Un beau spectacle pour l’assistance.

Fascinant. La date du 15 janvier restera gravée dans la mémoire de Virginie Razafindrabe, une mère de famille qui a suivi de près l’éclipse du haut de la colline d’Ankadiefajoro. C’est là que siège l’Observatoire national astronomique, au bout de 13 kilomètres de route aménagée à partir d’Andoharanofotsy.
« C’est la première fois que je vois une éclipse. J’étais captivée par le phénomène en observant à l’aide d’un télescope les différentes périodes d’interposition de la lune entre le soleil et la terre », se réjouit-elle. Mais l’engouement d’Ankadiefajoro n’est trop pas ressenti dans le centre ville. D’autres préoccupations, comme les funérailles du cardinal Gaëtan Razafindratandra, retenaient l’attention de plus d’un.
L’éclipse « en clair »
Le télescope offre une image en 3D, comme celle d’une sphère formée par les doigts des deux mains, contrairement à ce qu’on voit à travers des lunettes spéciales. « Je ne regrette pas d’être venue ici avec ma petite famille. L’endroit est agréable et l’accueil est chaleureux », poursuit Virginie Razafindrabe.
L’assistance, estimée à trois cents personnes, a pu savourer l’évolution de l’éclipse durant trois heures de temps. Dame pluie n’a pas joué de mauvais tour et une éclaircie a augmenté la chance de voir l’éclipse annulaire « en clair ». « La netteté de l’éclipse a été perçue à 60%, alors qu’on l’a prévue entre 40 et 55%. Ma crainte s’est basée sur le temps qu’il faisait le matin », indique Charles Ratsifaritana, premier responsable auprès de l’Observatoire national astronomique d’Ankadiefajoro.
C’est à neuf heures du matin, heure locale, qu’apparaît distinctement l’ombre de la lune couchée sur le soleil, si le phénomène a commencé dès sept heures du matin.
Madagascar a partagé ce moment avec d’autres pays d’Afrique : le Tchad, l’Ouganda, la République démocratique du Congo ou les Maldives dans l’océan Indien, là où la plus belle vision a été observée pendant onze minutes, et en Asie. En tout, le phénomèné a été observé dans 49 pays.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4516 du 18-01-2010