La saison 2009 a été catastrophique pour le secteur du tourisme. Le nombre des arrivées a chuté de plus de moitié par rapport à 2008.
Tout est à refaire pour le tourisme. La crise 2009 a plombé un secteur qui a été sur la courbe de la croissance ces cinq dernières années. Selon notre information, le nombre des arrivées de janvier jusqu’à novembre a totalisé 148 387. Ce qui fait une baisse de 56% par rapport à la saison 2008. Les recettes en devises ont également chuté de moitié, passant de 204 millions de DTS à 105 millons de DTS jusqu’à la fin du mois dernier.
« Il ne reste plus que les chiffres du mois de novembre, mais logiquement, ils ne devront plus influer sur la tendance générale. L’amélioration de la saison 2010 dépendra uniquement de la situation politique », déclare un opérateur touristique, spécialisé dans la location de voitures.
Ces chiffres confirment la situation qu’a déjà enduré le secteur hôtelier durant toute l’année. Les établissements de la capitale, entre autres, ont subi la plus grande perte. La plupart, y compris les plus grandes enseignes, ont dû recourir au chômage technique pour pouvoir gérer la situation. En fait, les agences de voyages étrangères ont découragé les séjours dans la capitale à cause des évènements politiques. La plupart des touristes arrivés à Ivato prenaient directement l’avion pour la province.
Performances régionales
En revanche, les performances des sites en province ont sauvé le bilan de 2009 qui aurait pu être plus catastrophique. Citons le cas de Nosy Be où l’affluence a été plus ou moins soutenue grâce aux promotions faites par les grands hôtels locaux.
En cette fin d’année 2009, la saison 2010 s’annonce encore avec beaucoup d’incertitude. Le peu d’engouement des participants aux Assises nationales du tourisme, qui ont débuté hier au Centre de conférences international (CCI) d’Ivato, en est une illustration parfaite. Pourtant, le ministère du Tourisme et de l’artisanat a frappé fort en invitant le directeur de l’Institut français du tourisme Jean-Jacques Marchaud à participer à cet évènement consacré au tourisme durable.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4486 du 11-12-2009