Avec la chanson « All you need is love » des Beatles, la Grande île a uni sa voix avec le monde, hier après-midi. Au centre du message, la lutte contre le sida.

Hier après-midi à 13 h 30, en temps universel (16 h 30 à Madagascar). Au toit du grand hôtel Carlton, quatre jeunes chanteurs malgaches se sont livrés à la plus grande mission de leur existence: représenter Madagascar en chanson à travers la légendaire « All you need is love » de Beatles.
La manifestation entre dans le cadre de Love Project, événement hors pair ayant pour objectif de faire passer des messages et recueillir des fonds pour la lutte contre le sida.
Ils, ce sont Lalaina, chanteur au sein de Tana Gospel Choir, et trois anciens pensionnaires de Pazzapa, à savoir Sandra, Anthony et Johanna. En interprétant cette oeuvre qui dure environ trois minutes, avec des chanteurs issus de 170 pays ils ont formé un grand choeur multinational.
Grâce à l’appui technique de Moov, cette participation malgache a été retransmise en direct sur internet, ainsi qu’à travers des écrans géants sur la Place O2 Arena de Londres, où toutes les interprétations effectuées simultanément dans le monde ont été projétées en même temps.
« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de participer à cette lutte contre le sida, laquelle concerne le monde entier. Cela prouve que Madagascar dispose déjà de la technologie adéquate pour ce genre de retransmission à l’échelle planétaire », note Eric lewis Rakotomahefa, responsable au sein de Moov.
En tout cas, la retransmission s’est déoulée sans aucun incident tehnique.
Enthousiasme
Cette manifestation initiée par Starbucks & Project (Red) – prestigieux label anglais de café – a permis de recueillir l’équivalent de 7 millions de jours de médicaments pour les sidéens du monde entier.
La première fois que le monde a connu ce genre de retransmission massive en direct à la télévision date de 1967, toujours avec « All you need is love » des Beatles.
Le chanteur Lalaina livre son sentiment et sa motivation pour un tel événement. « Le nom Love Project m’a tout de suite séduit puisqu’il parle d’amour et de partage. Et avoir la chance d’être vu à travers le monde offre un moment unique dans ma vie », confie-t-il.
«Ces chanteurs ont été sélectionnés par des responsables de Starbucks après un casting», note Hary Rason, responsable au sein de Cinéroutes, la maison chargée de la production exécutive de Love Project à Madagascar.
Au final, le choix des quatre artistes a été judicieux.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4483 du 08-12-2009