L’on constate ces derniers temps que par rapport à l’année dernière, les feux de brousse ne cessent de s’intensifier plus particulièrement dans le district de Fandriana. Le district de Fandriana quli constitue l’un des plus importants points d’approvisionnement en bois, non seulement d’Amoron’i Mania, mais aussi des autres régions comme Analamanga, Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Vatovavy-Fitovinany, Atsimo-Andrefana, Anosy, etc.

Région

Dans le district de Fandriana, les ristournes issues de ses produits forestiers constituent les principales sources de revenus de la région et de ses communes se chiffrant annuellement à plusieurs dizaine de millions d’ariary. Les efforts menés conjointement par la région d’Amoron’i Mania et les communes du district dans le recouvrement des recettes issues des produits forestiers, ont permis d’améliorer d’une façon significative les rentrées d’argents au profit de ces collectivités. Certaines d’entre-elles d’affirmer que leurs recettes ont même doublé par rapport à l’année écoulée. Plus d’un, alors de se demander qu’avec les ristournes ainsi collectées, la région en tant que moteur de développement devra faciliter et inciter les communes et leurs communautés de base à intensifier leurs actions en faveur de la sauvegarde des forêts qui sont des ressources de revenus, par des approches inclusives, consensuelles et plus pragmatiques pour faire ressortir les intérêts communs. Ces observateurs de faire connaître que des efforts tangibles pour lutter contre ces feux de brousse ont été enregistrés l’année dernière. Des efforts conduits par l’ancien chef du district. Des résultats probants ont été enregistrés. Il y a lieu donc de poursuivre tout simplement ces actions, ont conclu ces observateurs pour pérenniser les acquis.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°8005 du 07-12-2009