Actuellement en pleine saison chaude et humide, certaines parties de la Grande île souffrent encore d’une insuffisance des précipitations, tandis que la chaleur emprunte déjà la courbe de la hausse. Pour les trois prochains mois, de décembre à février, en matière de précipitations, celles-ci seront plutôt abondantes dans le sud de l’île, plus précisément dans le sud de la région Atsimo Andrefana et l’ouest de l’Androy. La tendance est sensiblement différente dans d’autres régions où les précipitations seront inférieures aux valeurs saisonnières. Il s’agit notamment des régions Analamanga, Itasy, Anosy, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana, Haute Matsiatra, Amoron’i Mania, Vakinankaratra, Bongolava, Alaotra Mangoro et sur la partie orientale de l’Ihorombe. Quant au reste de l’île, les précipitations seront supérieures à la normale. Ces nouvelles données ressortent des conclusions de l’équipe de la Division de recherches sur la variabilité climatique et applications, au sein du ministère des Travaux Publics et de la Météorologie.
Températures. Côté mercure, les trois prochains mois affichent des moyennes de températures plus élevées que les valeurs saisonnières. Ainsi, de décembre 2009 à février 2010, les températures seront plus chaudes que les valeurs saisonnières sur les régions
Analamanga, Itasy, Diana, Sava, Atsinanana, Alaotra Mangoro, Analanjirofo, Sofia, Boeny, Betsiboka, Vakinankaratra, Bongolava, Haute Matsiatra et Amoron’i Mania, tandis qu’elles seront proches des valeurs saisonnières et supérieures à la normale dans les autres régions.
Ainsi, il va falloir s’attendre d’ici février à des températures plutôt élevées que les valeurs normales observées en pareille période de l’année. Pour en avoir une petite idée, signalons que les valeurs normales des températures maximales pour les mois de décembre dans quelques villes de Madagascar sont respectivement de 27°C à Antananarivo, 26,6°C à Antsirabe, 30,9°C à Mahajanga, 31,4°C à Toliara, 29,8°C à Toamasina, 30,6°C à Antsiranana et 27,5°C à Fianarantsoa. Il s’agit là de valeurs normales calculées sur une période de 30 ans, de 1971 à 2000.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7995 du 25-11-2009