PARTENARIAT MADAGASCAR-INDE. Le gouvernement indien a accordé un financement de l’ordre de 25 millions USD pour le pays l’an dernier.

Un prêt à taux concessionnel de 5,4 milliards USD a été accordé par l’Inde pour le développement de l’Afrique sur une période de 5 ans. Pour sa part, Madagascar a bénéficié l’an dernier d’un financement de 25 millions USD destiné à l’importation des 311 tracteurs et de nombreux équipements et matériels afin de monter cinq usines de production d’engrais, sans oublier les programmes de formation. Tout comme les machines agricoles, ces équipements et matériels industriels transportés dans 130 containers ont déjà été acheminés vers le port de Toamasina. Mais ces containers y sont bloqués depuis huit mois, a évoqué l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Azad Singh Toor lors de l’ouverture du programme de formation sur la culture de riz, hier, à l’Aparthotel à Ambatoroka.
Retour à l’ordre constitutionnel. Suite à la lourdeur administrative, les frais de magasinage de ces 130 containers à raison de 25 Euros/jour par container deviennent trop élevés. Et à part ce problème de surestaries au niveau du port, ces équipements et matériels bloqués risquent de se rouiller et de s’abîmer sans avoir été utilisés, si l’Etat ne prend pas rapidement des mesures, a souligné l’Ambassadeur de l’Inde. Par ailleurs, celui-ci a expliqué que le gouvernement indien peut toujours aider Madagascar non seulement  dans le domaine de l’agriculture mais aussi dans d’autres secteurs tels le tourisme et les mines dans le cadre de la coopération bilatérale. Mais il espère vivement que le pays puisse trouve une solution pour permettre de retourner à l’ordre constitutionnel et au respect de la démocratie.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7977 du 04-11-2009