JMA A AMBOHIMAHASOA. Plus de Ar 1,9 million ont été collectés dans le cadre de l’opération Téléfood.

Près de 53% des paysans à Madagascar sont composés de femmes. Non seulement, celles-ci sont des bons payeurs en matière de remboursement de crédit à l’échéance mais elles font partie  des promoteurs de l’innovation dans le domaine du secteur agricole. C’est ce qu’on a appris lors de la célébration de la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMR) et de celle de la Femme Rurale (JMFR) qui s’est tenue la semaine dernière à Ambohimahasoa, dans la région de Haute Matsiatra, et ce, en présence du Représentant de la FAO. A part les diverses manifestations, un atelier national de formation qui a vu la participation d’une centaine de femmes rurales représentant les 22 régions,  a été organisé dans le cadre de cet événement en vue d’échanges d’expériences entre elles. 

Beaucoup de talent

« La femme rurale au cœur de l’innovation » était d’ailleurs le thème choisi. Et parmi les innovations réalisées et présentées, on peut citer entre autres la transformation du manioc pour obtenir une variété de ships ou « krakie » ainsi que la fabrication de savon et de bougie à base de la plante jatropha. Les arts culinaires faits à base de Morenga ou « Anananambo » et le cresson, ne sont pas en reste, sans compter les différentes techniques et variétés de cultures modernes et plus performantes  tel le manioc qui peut obtenir un rendement de 30kg par pied. Une conférence-débat s’est ensuite tenue après cet atelier national de formation aux femmes rurales à l’issue de laquelle, le problème de financement a été évoqué. En fait, les femmes rurales s’y mettent pour développer leurs activités mais elles n’osent pas prendre des risques malgré le fait qu’elles ont beaucoup de talent en matière de création et d’innovation, a-t-on appris.

Intensification des appuis

Par ailleurs, la célébration de la JMA est toujours associée à l’opération Téléfood qui vise à collecter des fonds en vue de financer des projets durables de dimension modeste. Ces projets aident les paysans vulnérables, en particulier les femmes rurales, à créer des activités génératrices de revenu ou à produire davantage en vue d’améliorer la nourriture de leurs familles. Le thème choisi porte d’ailleurs sur « Atteindre la sécurité alimentaire en temps de crise ». Et rien qu’à Ambohimahasoa, une somme de plus de Ar 1,9 million a été collectée contre plus de Ar 36 millions depuis 1997 à 2008, a-t-on appris. Le ministre de l’Agriculture, Jaonina Mamitiana, a réitéré que les appuis aux paysans, en particulier les femmes rurales, seront intensifiés lors de cette cérémonie.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7963 du 19-10-2009