Rideau sur ce festival de jazz. On n’a pas vu passer ces quinze jours.

Les concerts ont tous été de grande qualité.Il ne fait pas encore partie du circuit des grands festivals internationaux de jazz, mais Madajazzcar ne devrait pas longtemps trader à l’intégrer. Cette 20e édition a tenu toutes ses promesses, la participation internationale étant d’une grande qualité. L’organisation de ce festival a été dans son ensemble d’une très bonne tenue. Les amateurs de jazz ont été très satisfaits et sont venus nombreux aux concerts. Les ateliers dirigés par de grands professionnels ont connu beaucoup de succès.
Madajazzcar 2009 a permis de voir de grandes stars internationales du jazz qui ont comblé les mélomanes. Que ce soit avec  le pianiste Jeff Gardner qui était déjà venu à Madagascar au début des années 90, le trompettiste Boney Fields, le saxophoniste français  Pierre Levy, la guitariste allemande Leni Stern, le bassiste malgache Sylvain Marc, le batteur malgache Tony Rabeson, les swingueurs sud-africains du Soweto street quartet ou les musiciens cubains du Habana Sax, le plaisir des aficionados fut le même. Les jazzmen locaux qui furent programmés cette année furent au diapason de leurs pairs étrangers. Silo, Haja et ses potes de Solo Miral, Solo, les musiciens de Social Fusion, ceux de Big Pulse ou de M’bota, furent éblouissants. Madajazzcar 2009 s’est terminé en beauté par le jazz podium de Betongolo qui a rassemblé beaucoup d’amateurs de bonne musique. Ces derniers n’ont pas boudé leur plaisir. Ils n’oublieront pas de sitôt la prestation de Leni Stern et des musiciens malgaches qui l’ont accompagnée ou de Habana Sax qui les a enthousisamés. Rendez-vous est donné à tous pour le Madajazzcar 2010.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7963 du 19-10-2009