Les produits forestiers issus des sites de reboisement privés constituent des sources importantes de revenus directes et indirectes permettant à de nombreuses familles d’en tirer profit. Parmi ces activités génératrices de revenus, l’on peut citer les abattages, les manutentions, les transports, les transformations de ces bois d’œuvre pour les besoins des travaux de construction, la fourniture d’énergie à travers les bois de chauffe et le charbon.

Destruction

Des sources importantes de revenus qui sont censées être des motivations pouvant aboutir à la préservation de l’environnement par le développement et la promotion des reboisements privés. Malheureusement, force est de constater qu’il n’en est pas ainsi. L’homme s’achemine vers sa propre destruction. Dans le sens que les propriétaires de ces sites de reboisement privé se soucient peu ou pas de l’entretien et de la production de ces unités. Ces propriétaires se contentent tout simplement d’épuiser toutes ces richesses sans pour autant se préoccuper de les remplacer pour lutter contre la déforestation. Des propriétaires qui ont hérité ces biens de leurs ancêtres.
Selon une enquête effectuée auprès de la direction régionale de l’environnement et des forêts d’Amoron’i Mania, pour la période du 24 juin au 11 septembre 2009, soit moins de 3 mois. 10.256,85m3 de produits forestiers issus des sites de reboisement privé, ont été extraits. Soit en moyenne 129m3 par jour transportés par 9 camions. Ces produits forestiers sont composés de 9.736,47m3 de bois d’œuvre dont 2.055,14m3 d’eucalyptus et 7.681,33m3 de pin. Pour les bois d’énergie dont la région constitue un des principaux foyers d’approvisionnement, le charbon représentait 437,38m3 et le bois de chauffe 82m3 ?

8 régions

Ces sources de revenus ne se concentrent pas uniquement dans la région, mais s’étendent aussi dans 8 principales grandes villes du pays. Ces marchandises ont été acheminées vers la Capitale, Antsirabe, Toliara, Fianarantsoa, Manakara, Tolagnaro, Toamasina, Mahajanga. 8 régions de l’Ile ont donc été ravitaillées. Les reboisements privés, des sources importantes de revenus et qui sont donc à promouvoir.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7958 du 13-10-2009