Le tourisme à base communautaire est le nouveau produit que recherchent les touristes sur le plan international. C’est ce qu’a noté le Directeur Exécutif de l’Ontm, Vola Raveloson lors de la présentation, hier à l’Hôtel Colbert, du projet mené par cet organe de promotion du tourisme et la Conservation Internationale avec l’appui de l’Usaid. Les deux partenaires ont lancé en effet un Annuaire du tourisme à base communautaire, dont la finalité est de faire bénéficier et impliquer les communautés dans le développement du tourisme.
Dormir chez l’habitant, manger chez la population, participer au processus de développement local, telles sont les attentes des touristes dans le contexte actuel de protection de l’environnement et de pérennisation des ressources naturelles. Ainsi, pour lancer ce partenariat, les deux parties ont porté leur choix sur les régions du Menabe, Belo-sur-Mer et d’Andasibe. Alors, tout ce qu’il faut savoir sur les opérateurs touristiques de ces deux sites, les établissements hôteliers, les restaurants, les chambres d’hôtes, se trouve dans ce document (en version électronique) qui, il faut le noter est tiré à 4 000 exemplaires.
Par ailleurs, l’Ontm a également lancé un Dvd de manuel des ventes interactif, également tiré à 4 000 exemplaires. En effet, promotion du tourisme rimant avec évolution technologique, l’édition en version électronique de ce manuel de ventes, distribué jusque là en version papier, semblait incontournable. Pratique, facile à utiliser, ce Dvd contient une base de données à jour des professionnels du tourisme dans l’île suivie d’un film sur Madagascar. Ce support comporte également une banque de photos des sites touristiques du pays ainsi qu’une carte interactive de Madagascar. A noter que la Conservation Internationale et IFC ont contribué à la réalisation de ce document. L’on note aussi que l’opérateur mobile, fixe et Internet de Madagascar, Telma est partie prenante dans la mise en œuvre de ces deux projets.
Il faut également noter que l’Ontm cherche sans relâche les voies et moyens pour remettre le tourisme sur les rails. La présence de Madagascar au salon Top Resa du mois de septembre dernier, a permis par exemple de rassurer les professionnels du marché français du tourisme que Madagascar est une destination sûre. «Les TO français ont décidé de réintégrer la Grande île dans le catalogue pour 2010», devait assurer le PCA de l’Ontm, Joël Randriamandranto. A noter que des eductours auxquels participeront des journalistes étrangers seront programmés.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7958 du 13-10-2009