Le grand lémurien bambou, découvert l’année dernière et appelé scientifiquement « Prolemur simus », trouve des protecteurs.
Quatre organisations, à savoir Aspinall Foundation, Association Mitsinjo, le Groupement protégeant les primates et Conservation International, se donnent la main afin de préserver cette espèce endémique gravement menacée.
Les actions de ces organisations se concentrent sur onze sites du Corridor Mantadia-Zahamena, dans l’Alaotra-Mangoro. Le corridor qui s’étend sur 371 000 ha, en abrite une centaine d’individus qui se nourrissent à 90% de bambous. La tendance actuelle du recensement de ce primate affiche une baisse depuis 2004.
L’un des objectifs du projet lancé hier est d’assurer la bonne gestion de l’habitat de ces lémuriens. « Nous devons assurer la pérennité de l’espèce. Si ces sites sont bien gérés, on peut sauver les Prolemur simus », a confié hier Tony King, responsable de programme au sein de Aspinall Foundation.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4429 du 06-10-2009