A la fois amoureux de la nature et férus des épreuves d’endurance,  Amanda Searby et Olivier Boutard, respectivement présidente et trésorier vice-président de l’association Globicyclette, sont des « globe trotters » pas comme les autres qui font le tour du monde à bord de leurs vélos bizarroïdes. Le couple français qui rêve depuis très longtemps de faire le tour du monde à vélo, est parti de France, un 3 juillet 2007 pour un long voyage de trois ans jusqu’en 2010 afin de relever ce défi monumental.
« C’est la réalisation d’un rêve que nous avons depuis tout petits… aller voir de nous-même le monde, rencontrer ses habitants, découvrir les différentes cultures et modes de vie, se faire du monde une image autre que celle donnée par la télévision… c’est aussi pour le plaisir de vivre à deux une réelle aventure, quelque-chose d’un peu différent et qui nous permet d’aller au bout de nous-mêmes », ont expliqué Olivier et Amanda en justifiant ce projet. 

267000 kilomètres !

En ce qui concerne le moyen de locomotion choisi, les vélos couchés, ils sont parfaitement adaptés  à des grands voyages tout en évitant des traumatismes que pourrait provoquer la position assise durant des heures. D’ailleurs, pour eux, le vélo, « c’est donc une source de liberté et le moyen idéal de provoquer des rencontres… C’est un moyen de transport à échelle humaine…. et en plus ça maintient en forme! ».
En passant par Madagascar, le 21ème pays qu’ils ont visité depuis juillet 2007, Amanda Searby et Olivier Boutard ont déjà parcouru quelque 2 6700 kilomètres. « Pourquoi Madagascar ? là encore, c’est un rêve que nous avions depuis longtemps », a confié Amanda  qui a précisé aussi que Olivier a déjà fait un séjour  de quatre mois à Antalaha en 2001 et que depuis ce temps-là, il est tombé amoureux de la Grande Ile. Aux dernières nouvelles, en bouclant leur voyage à travers Madagascar, les amoureux sont quelque part dans la région de la Sava avant de visiter la ville de Mahajanga.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7948 du 01-10-2009