La direction régionale des Forêts et de l’Environnement d’Amoron’i Mania enregistre annuellement 30.000 mètres cube de bois environs qui sont extraits des exploitations individuelles. Ces dernières sont réparties dans différentes communes et districts. C’est ce qui ressort de l’entretien que nous a accordé Rarivomanana Philibert, directeur régional des Forêts et de l’Environnement d’Amoron’i Mania.

600 millions

L’exploitation forestière constitue pour la région d’Amoron’i Mania en général et les communes productives en particulier, une des principales sources de revenus avec les ristournes. A raison de 20.000 ar par mètre cube de bois, le montant de la ristourne devrait s’élever annuellement à 600 millions d’ariary soit 3 milliards fmg.

Environnement

Dans les communes du district de Fandriana en particulier, l’exploitation forestière est très développée. Malheureusement, l’on constate que les responsables des communes accordent très peu d’importance à la préservation de l’environnement. Aucune commune n’a une réelle volonté de préserver l’environnement. En ce sens qu’aucun crédit ne figure dans les budgets de ces communes. Si des crédits existent, ces fonds ne sont pas affectés à la préservation de l’environnement et sont utilisés à d’autres fins. Une carence que les responsables de tutelle sont appelés à combler pour ne pas devoir espérer indéfiniment des subventions. Des actions faisables qui rentrent en compte dans la préservation de l’environnement, de la lutte contre les feux de brousse par exemple; rien que pour  l’année 2008, a fait remarquer le directeur régional des Forêts et de l’Environnement, 548 ha de forêts ont été endommagés par les feux de brousse. La réalité est donc bien supérieure à ce nombre. 2009, une année qui commence déjà mal avec quotidiennement de jour comme de nuit des feux de brousse dans la région. Nous en reparlerons.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7944 du 28-09-2009