«Le secteur privé est la solution à la crise. L’humanitaire seul ne suffit pas car c’est le secteur privé qui apporte la vraie croissance».
 Cette déclaration lourde de sens dans le contexte actuel, a été faite par l’ambassadeur de France à Madagascar, Jean Marc Chataîgnier.
C’était hier à l’occasion de la signature d’une aide de 1,5 million d’euros de l’Agence française de développement (AFD) en faveur de trois projets, dans le cadre du Programme de renforcement des capacités commerciales (PRCC2). Il s’agit du Cap Export de la Chambre de commerce et de l’industrie France-Madagascar (CCIFM), de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM), ainsi que du Cluster Text’île Mada qui regroupe plusieurs acteurs de la filière textile.
Cet appui français arrive à point nommé, à l’heure où le secteur privé a plus que jamais besoin de ressources pour financer les actions de relance. L’ONTM, par exemple, va pouvoir participer à des évènements de promotion et à divers salons internationaux. Le plus proche est le Top Resa 2009 qui se tiendra à Paris la semaine prochaine.
Cet appui français sera également une bouffée d’oxygène pour les membres de la CCIFM. Il permettra de financer la participation des petites et moyennes entreprises à des actions de promotion de leur produit à l’extérieur. Pour la première phase du PRCC, 148 entreprises ont bénéficié de l’appui du Cap Export.
Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4413 du 17-09-2009