Ils sont 400 infirmiers, infirmières, sages femmes et autres kinésithérapeutes et techniciens de laboratoires, issus de toutes les parties de l’île à se réunir en congrès national à Antsiranana depuis ce lundi 17 août 2009. Ce sont les paramédicaux comme on les appelle aujourd’hui ou les auxiliaires de Santé. Incontournables dans le système de santé, ils sont les mains agissantes du médecin ; et dans les milieux ruraux, ils sont trop souvent les seuls secours pour les malades. Le congrès a été ouvert en présence du ministre de la Santé, Dr Henri Ranaivoarison. Dans son discours, celui-ci a insisté sur le rôle des paramédicaux qui sont encore insuffisants dans le pays, si on devait se référer aux normes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Extrait Madagascar Tribune – mardi 18 août 2009