Madagascar vient tout juste de gagner le premier prix international sur la peinture. Cela grâce à Jean Andrianaivo Ravelona et son « AyFanahy ».
Madagascar est récompensé de premier prix lors du salon ADAC, St Germain Lès Corbeil, France, un salon rassemblant plus de 600 peintres venant du monde entier à la fin du mois de juin. Cela grâce à Jean Andrianaivo Ravelona. Les quelques quinzaine de ses chef d’œuvres, signés J. Andrianaivo Ravelona, et qui entraient tous dans le style « AyFanahy », comme « Retour à la source », entre autres, l’ont permis de décrocher cette récompense.
« Les juges ont reçu les ondes positives que je voulais passer à travers mes œuvres », se réjouit-il. D’après un sondage fait sur place tout au long de l’exposition, c’est le stand du Malgache qui a été le plus visité et c’est là que les visiteurs restent plus longtemps.
Le « AyFanahy »
« AyFanahy », ou l’art de l’âme, Andrianaivo Ravelona a nommé son style ainsi car tous ses tableaux se rapportent au monde de la spiritualité et de l’âme. « Mon style emmène ceux qui regardent, mais aussi moi-même, dans la quatrième dimension, dans le domaine au-delà du corps palpable et matériel », dit l’artiste en expliquant son art. « Car aucun tableau n’est peint sans entrer dans ce monde-là », a-t-il ajouté.
Il joue aussi dans le domaine de la vie. « Chaque vie a un sens. Chaque humain a sa raison de vivre. Je parle de tout cela dans mes œuvres », explique Ravelona.
Ce style, qui attire l’attention de beaucoup d’amateurs et de spécialistes, a une petite touche d’impressionnisme, de surréalisme, et aussi d’abstrait. La différence, c’est que « AyFanahy » ne traite que trois thèmes, dont le « Vers… » qui se donne une vision futuriste, la « réminiscence » qui joue sur la mémoire et le souvenir et la « vision de l’âme » qui joue sur le pressentiment.
Ce mois de septembre, Andrianaivo Ravelona projette de participer à l’exposition Galérie Lémurie en France.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4378 du 06-08-2009