Un pas important dans la sauvegarde du patrimoine historique malgache. Depuis vendredi 31 juillet, les archives royales de Madagascar sont inscrites au registre UNESCO de la Mémoire du monde. Il s’agit de 35 éléments documentaires sur l’époque royale malgache de 1824 à 1897. La collection comprend des journaux anciens, des registres des Sakaizambohitra (chefs de village), des documents d’état civil, des archives de diverses personnalités de haut rang du Royaume de Madagascar de l’époque.
En somme, c’est un trésor dans la connaissance universelle de l’histoire de Madagascar, l’époque royale étant un élément clé dans la fondation de l’identité et de la nation malgache moderne. Le XIXe siècle correspond à l’intégration malgache dans l’ère contemporaine.
L’initiative a été prise par les experts de l’agence onusienne durant la réunion du Comité consultatif international (CCI), effectuée récemment à Bridgetown (La Barbade). Ces archives royales malgaches sont d’importance inqualifiable, étant les seules archives écrites de la période pré-coloniale.
Dans le même registre de la Mémoire du monde, comprenant actuellement 193 inscriptions, se trouvent également la Réserve naturelle intégrale du Tsingy de Bemaraha, la Colline royale d’Ambohimanga et les Forêts humides de l’Atsinanana, ainsi que le savoir-faire en travail du bois du peuple zafimaniry.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4378 du 06-08-2009