L’aéroport d’Ivato vient de mettre en place des navettes qui passent par les grands hôtels du centre-ville. Le service est peu connu par les usagers potentiels.

Aller à l’aéroport d’Ivato devient facile et moins cher. Il suffit de rejoindre les grands hôtels de la capitale et attendre que les navettes qui relient le centre ville à l’aéroport passent toutes les 45 minutes entre 5 heures du matin et 20 heures. C’est le nouveau service mis en place par l’Aéroport de Madagascar (Adema) et ce, depuis le 1er juillet. Ces navettes passent régulièrement par deux circuits différents, dont l’un est assuré par des mini-bus de 10 places et qui passent par la route digue, à raison de 12 000 ariary par passager.
Le deuxième assuré par des mini-cars de 20 places passant par Ambohimanarina à partir d’Andranomena pour 6 000 ariary par passager.
« Les navettes travaillent en circuit fermé dans un intervalle de 45 minutes. Elles sont destinées aussi bien à ceux qui vont prendre l’avion qu’à ceux qui arrivent d’un voyage pour rentrer en ville », explique Jackob Razafindrasata, un des conducteurs des navettes.
Arrêt de deux minutes
Ce nouveau service reste pour l’instant peu utilisé par les usagers. les voitures partent presque vides de leur terminus situé dans l’enceinte de l’aéroport. Le manque d’information et de communication sur les conditions d’utilisation ne rassure pas les clients. Certains voyageurs, par exemple, pensent que les navettes sont reservées uniquement aux touristes et coûtent très cher. Le respect des horaires reste également une source d’inquiétude.
« On ne peut pas prendre de risques avec les horaires d’avion », soutient un passager qui allait prendre un vol interieur. « Le respect des horaires constitue notre principal objectif que nous allons prouver en cette phase de lancement », explique Jackob Razafindrasata.
Des étagères spéciales pour le rangement des bagages sont amenagées dans les véhicules qui se distinguent par leur couleur blanche avec l’inscription « Navette Aéroport de Madagascar » à l’avant. Un arrêt de deux minutes est effectué dans chacun des douze points de débarquement et de ramassage. Pour les groupes de plus de dix personnes, des livraisons et des ramassages peuvent être effectués en dehors des circuits.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4365 du 22-07-2009