Le vol qui relie Antananarivo la capitale de Madagascar, et Guangzhou, capitale de la province chinoise de Guangdong, est appelé à un avenir prometteur.
Très prometteur même puisqu’il sera le catalyseur du développement des échanges entre Madagascar et la Chine. Et les orateurs qui se sont succédé lors de lundi dernier à la réception qui a eu lieu au China Marriot Hôtel Guangzhou et qui a marqué l’ouverture officielle de ce vol qui relie sans correspondance Madagascar et la Chine.

Enormément d’efforts

Un vol attendu depuis très longtemps d’ailleurs puisque, comme l’a rappelé l’Ambassadeur de Madagascar en Chine, Victor Sikonina, « c’était en 2004 que les autorités respectives des deux pays ont partagé cette idée de liaison directe ». Et c’était en mai 2007, lors du Madagascar Trade Show que tout s’est précipité car Air Madagascar a pris touts les études et dispositions nécessaires pour le décollage du projet. Un projet qui a pris énormément d’efforts et de temps, comme l’a souligné Fidy Rakotonirina, l’administrateur délégué d’Air Madagascar. « Toute l’équipe d’Air Madagascar a participé aux efforts qui ont abouti à la réalisation de ce projet ambitieux », a rappelé le premier responsable de la compagnie aérienne nationale.

Avantageux

En tout cas, sur le plan des échanges économiques, le vol Antananarivo Guangzhou est avantageux à plusieurs titres. En effet, non seulement Guangzhou est un important centre commercial et industriel, mais c’est aussi, une ville proche de Shenzen, fer de lance du concept de la zone économique spéciale. Par ailleurs, Guangzhou n’est pas loin de Hong Kong, l’un des centres financiers les plus importants du monde. Ou encore de Macao, ville chinoise connue pour les jeux. De même, les deux éditions annuelles de la Foire Internationale de Guangzhou, font de cette ville une destination très importante pour les opérateurs économiques. Sans oublier évidemment les commerçants malgaches qui vont à Guangzhou pour s’approvisionner en différents produits vestimentaires et de modes, en téléphonie, électronique et autres. Et ce, avec des rapports qualité prix qui défient toute concurrence. A l’instar de Madagascar Découverte un Tour Opérateur spécialisé sur la Chine, les opérateurs touristiques présents sur place, ont apprécié ce vol.

D’Etat à Etat

Le vol de l’avenir, en somme. Et Mr Lin Lin, le Directeur des Affaires Etrangères de la Province de Guangdong qui a assisté à cette cérémonie d’inauguration du vol Tanà-Guangzhou n’a pas manqué de remercier Air Madagascar d’avoir entrepris la mise en place de ce vol. A noter que selon l’Ambassadeur Victor Sikonina, les projets de développement entre Madagascar et la Chine se poursuivent dans le cadre de « relations d’Etat à Etat, de nation à nation,  et non pas des relations  d’un ’Etat à un régime ». D’ailleurs, l’actuel régime de transition n’était pas représenté lors de cette cérémonie d’inauguration de vol, dont nous aurons l’occasion de reparler dans nos prochaines éditions.

Extrait Midi Madagasikara – Parution N°7883 du 16-07-2009