Assouplissement de la Banque mondiale. Les aides financières de ce bailleurs de fonds ne seront pas totalement suspendues. Lors d’une réunion du conseil d’administration, le 23 juin, il a été décidé que la Banque mondiale va continuer à apporter son soutien dans les projets humanitaires et les travaux d’urgence. « Les aides de la Banque mondiale vont se focaliser sur les aides d’urgence et humanitaires comme pour les autres bailleurs. Cette décision a été validée au cours d’une réunion du conseil d’administration », confirment des sources proches du sujet sans pour autant préciser les projets concernés.
Par ailleurs, un communiqué émanent du ministère des Finances et du budget a fait mention de trois projets. Il s’agit du Fonds d’intervention pour le développement (FID), le projet de lutte contre le SIDA, ainsi que le projet pour la nutrition (Office National de la Nutrition). Le projet FID doit financer les travaux dans les localités touchées par les catastrophes naturelles. En ce qui concerne le projet de lutte contre le sida, selon une source, les aides extérieures sont indispensables pour l’achat des médicaments pour les malades.
Du côté des responsables de ces projets, la plupart
affirment être en attente d’une notification officielle. « Nous avons été informés, verbalement. Nous attendons une notification officielle », exprime un responsable auprès du FID. « Mais je pense que c’est presque acquis », poursuit-il.
Une responsable de l’ONN a fai aussi la même remarque. « Nous attendons une notification », annonce cette dernière.
Pour cette année 2009, le projet FID devrait s’atteler sur les actions destinées à éradiquer l’insécurité alimentaire et à financer les travaux de reconstruction d’urgence. Un financement de 40 millions de dollars a été approuvé pour sa continuité en décembre 2008.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4352 du 07-07-2009