Trois jours studieux depuis hier au CNEAGR Nanisana, pour une trentaine de représentants de la fédération du scoutisme à Madagascar. Ces derniers devront acquérir le maximum de connaissances en matière de techniques de communication, d’animation et de sensibilisation en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène. Il s’agit, en fait, d’un atelier de renforcement de capacités initié par la plate-forme Diorano-Wash dans le cadre de la poursuite de la campagne d’éducation sanitaire, lancé il y a environ deux ans. La plate-forme Diorano-Wash, en effet, focalise ses actions sur des volets relevant, entre autres, de la préservation de la potabilité de l’eau ou encore du lavage des mains avec du savon. Ce dernier volet, on s’en souvient, a fait l’objet d’une vaste campagne de sensibilisation auprès des élèves dans un grand nombre d’établissements scolaires et de communes. L’initiative Wash (Water Sanitation Hygiene), quant à elle, s’attelle à accélérer les réalisations des services durables en eau et assainissement pour tous, et plus particulièrement ceux des populations pauvres qui n’ont pas accès aux infrastructures d’eau et d’assainissement.
Cinq mouvements. La formation de formateurs dont bénéficie actuellement la fédération du scoutisme, concerne cinq mouvements scouts (« Tily », « Antily », « Fanilo », « Mpanazava » et « Kiady ») ainsi que plusieurs représentants des comités régionaux Diorano-Wash issus des régions Diana et d’Analamanga. Les participants assureront, par la suite, les formations des jeunes scouts, notamment ceux entre 15 et 25 ans, bénéficiaires finaux de l’initiative, dans leurs régions respectives. « Les scouts sont des personnes relais par excellence en matière d’éducation à l’hygiène, tout comme le sont les éducateurs, les enseignants ou encore les personnels de santé », explique le secrétaire exécutif de Diorano-Wash, Lovy Rasolofomanana lors de l’ouverture de la formation. Les jeunes scouts assureront prochainement des animations en plein air, notamment dans les localités de Mahitsy et de Nosy-Be, dans des stades ou encore dans des églises. Le but de cette initiative de formation en cascade, est avant tout d’asseoir une décentralisation effective des activités de sensibilisation dans lesquelles s’investit la plate-forme Diorano-Wash, depuis sa création en 2002. 

Extrait Midi Madagasikara – Parution N° 7873 du 04-07-2009