CHEMIN DE FER. Un partenariat avec Madarail est en cours en vue de redynamiser l’axe FCE. 

Il n’y a plus qu’une seule locomotive assurant la remorque d’un convoi de wagons sur le chemin de fer Fianarantsoa Côte Est (FCE). Si aucune mesure n’est prise dans le court terme, Manakara risque d’être totalement enclavé, a annoncé le ministre du Transport de la HAT, Ranjatoelina. Pourtant, cette zone a une forte potentialité économique pour ne citer que les produits d’exportation comme le café et le litchi. L’utilisation de la voie ferrée fait également la réputation de cette région, notamment en matière de tourisme.

Etat des lieux

Notons que trois locomotives ont été remises dans le cadre d’un partenariat avec l’ONG américain LDI en 2002 en vue d’exploiter le chemin de fer sur l’axe FCE. Il ne reste plus qu’une seule d’entre elles qui est actuellement en état de marche, a expliqué le ministre de tutelle. Celui-ci a dirigé dernièrement une équipe pour effectuer une descente à Fianarantsoa, dans le but de faire un état des lieux de ce chemin de fer sur l’axe FCE, d’une longueur totale de 196km. Dans la foulée, Mbola, un voyageur ayant pris le train vers Manakara il y a quelques mois, témoigne que même avec la seule locomotive opérationnelle, on a du mal à arriver à destination.

Partenariat avec Madarail

Rappelons également qu’une mise en concession de ce chemin de fer reliant Fianarantsoa et Manakara avec le port de Manakara a été prévue. Un appel d’offres relatif à leur exploitation a été lancé depuis ces derniers temps mais cela devenait infructueux. Et même le port de Manakara est en ce moment mis en veille. Comme solution urgente, le ministre du Transport de la HAT propose le partenariat avec la société Madarail pour redynamiser le chemin de fer sur l’axe FCE. La remise en marche de la deuxième locomotive est ainsi en vue, a-t-il rajouté. Et lui d’annoncer que 20 wagons citernes de la Logistique Pétrolière sont introduits à Madagascar tandis que des terminaux pétroliers minéraliers seront bientôt mis en place. Tout cela vise à relancer le secteur du transport par voie ferrée.

Extrait Midi Madagasikara -Parution No 7867 du 27/06/09