Les impacts de la dépréciation de l’ariary ces dernières semaines, sont fortement ressentis dans l’évolution des prix à la consommation.
La dernière publication de l’Instat (Institut National de la Statistique) dans sa série d’enquêtes, «Nouveaux Indices des Prix à la Consommation» (IPC) confirme en effet, que les prix des produits importés ont encore augmenté au mois de mai.
Selon les conclusions de l’Instat dans l’IPC paru ce mois de juin, l’on apprend que contrairement à la tendance chez les autres produits, les articles d’origine étrangère ont accusé des hausses de prix durant le mois de mai. Ainsi, une augmentation de prix de l’ordre de 1,4% pour les produits semi-importés a été observée entre le mois d’avril 2009 et mai 2009 tandis que le relèvement de l’Ipc était de 0,1% pour les produits importés.
Les techniciens notent, toujours dans le chapitre de la hausse des prix mais dans une approche par secteur production, que les produits vivriers non transformés et les produits manufacturés artisanaux ont vu leur coût grimper de 0,4% durant la période considérée. De même, un renchérissement de 0,6% a été constaté pour les services privés. A noter aussi que les prix se sont envolés pour le groupe «hôtels, cafés, restaurant».

Petite tendance à la baisse

Mais pour le reste, la tendance était à la baisse pour ce qui est des évolutions de l’Ipc durant le mois de mai. L’Instat indique alors qu’entre le mois d’avril et le mois de mai, le niveau général de l’Ipc a reculé de 0,7%. Les statistiques révèlent que les prix de produits vivriers transformés ont fortement chuté de 3,2% au mois de mai et influant à hauteur de 93% dans la variation d’ensemble pour la période étudiée. Les techniciens ajoutent que les produits manufacturés industriels ont également accusé une diminution de 0,7% de leur coût.
L’on note également chez l’Instat que les PPN (produits de première nécessité) ont enregistré un net recul de leurs coûts avec un taux de -2,6% entre avril et mai 2009. La forte baisse du prix du riz a permis de tempérer l’inflation durant le mois de mai.  Par ailleurs, la même enquête révèle que les prix des produits du groupe «logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles» sont également en baisse de 2,5% en mai.
En glissement annuel, c’est-à-dire, entre mai 2008 et mai 2009, les statisticiens évaluent que les prix à la consommation ont augmenté de 9,9%. «On observe une hausse relativement forte des prix des «produits locaux» (10,7%) et des produits semi-importés (+10,6%)», apprend-on toujours de cette enquête. 
Il faut aussi noter que les techniciens se montrent un peu pessimistes quant aux futures évolutions de l’Ipc. Ces derniers indiquent que la tendance baissière des prix du panier de la ménagère devrait se terminer ce mois de juin. En effet, dès le mois de juillet, les prévisionnistes avancent que l’IPC repartira à la hausse avec un taux de 0,7% puis 0,9% le mois prochain.

Extrait Midii Madagasikara – Parution N° : 7859 du 17 juin 2009