Des vols intérieurs de la compagnie Air Madagascar perturbés. Le personnel navigant commercial a observé une grève pendant le week-end.
Énervement et colère hier matin à l’aéroport d’Ivato. A 5 heures 30 du matin, un groupe d’étrangers arrivé par le vol en provenance de Paris, France, attendent désespérément devant le portail fermé du hall d’enregistrement des vols intérieurs. Deux agents de l’Aéroport de Madagascar (Adema) tentent de leur expliquer qu’il y a un mouvement de grève et que tous les enregistrements pour les vols intérieurs sont encore suspendus. Ils attendent des nouvelles consignes.
Une information qui a ensuite été confirmée par une voix féminine diffusée par les hauts-parleurs du grand bâtiment de l’aéroport. Les visages tirés par la fatigue, ces étrangers sont pour la plupart des touristes dont beaucoup d’Italiens, se rendant directement sur l’île de Nosy Be.
Coup dur
« Notre programme ne prévoit pas un séjour dans la capitale après les évènements politiques. Nous allons directement sur la fameuse île de Nosy Be », déclare un couple d’Italiens visiblement dépassé par les évènements. À cette heure matinale, Air Madagascar n’a rien prévu de spécial pour accueillir ces passagers qui viennent de faire dix heures de vol.
La grève du personnel navigant commercial d’Air Madagascar réclamant certains avantages, constitue un autre coup dur pour cette compagnie nationale et le tourisme, à l’heure où le pays tente de sauver une haute saison déjà sérieusement compromise.
Mais les touristes ne constituent qu’une partie des victimes de cette grève. Ainsi par exemple, une personne qui devait tenir une importante conférence dans la capitale aujourd’hui, est coincée à Antsiranana. « Toutes les parties devraient se montrer davantage responsables. Ce ne pas le genre de publicité dont le pays a besoin en ce moment difficile », soutient un opérateur.
Certains vols ont repris hier après-midi. Un communiqué du syndicat du personnel navigant précise que la situation reviendra à la normale à partir d’aujourd’hui.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 4323 du 02-06-2009