J – 2 de Donia, le festival de Nosy Be. Depuis sa première édition, nombreux sont ceux qui ignorent encore toutes les démarches faisant naître Donia.
 
Alors à part les volets culturels de la manifestation il est aussi très important pour tout le monde de savoir ce qu’est réellement Donia… Nosy be se situant au nord ouest de Madagascar, est une petite île de trois cent kilomètre carré, peuplée d’environ 40 000 habitants. Sa population est très diversifiée et se caractérise surtout par sa gentillesse. En 1994, quelques amis, opérateurs touristiques et économiques de Nosy Be, ont fait un pari fou :
organiser un festival de musique dans leur île. Aucun d’entre eux n’a de connaissance ni d’expérience particulière sur l’organisation d’un festival. Ils créent le Cofestin (Comité d’organisation du festival de Nosy Be) et à force de volonté, d’obstination et de persévérance, ils organisent le premier festival de Nosy Be : le Donia (la vie, la belle vie en dialecte Sakalava). Avec des moyens dérisoires, beaucoup d’imagination, de passion et de sueur, le Cofestin occupe le stade de Hell Ville, y construisit une scène très empirique en rondin de bois brut, couverte de bâche, une petite sonorisation est louée et amenée de la capitale en camion, et organise quatre soirées de concert avec des groupes du nord de Madagascar et d’autres renommés dans tout Madagascar. Des animations sportives, sociales et culturelles sont aussi organisées dans la journée, autour du festival, dont un carnaval d’ouverture très coloré, auquel s’est associé tout Nosy Be.

Une caravane musicale initiée depuis maintenant trois ans, composée d’artistes, de médias et d’organisateurs, sillonne les villes de Madagascar dans le but de nationaliser le festival car il ne faut pas oublier que Donia appartient à tous les Malgaches.
Seize ans plus tard, Donia est encore là. Des artistes de tout l’Océan Indien sont venus y produire, sur une scène maintenant digne de ce nom, bâtie en dur et couverte (après Donia 1999), avec une sono professionnelle de 80 kw et près de 100 kw de lumière. Le Donia bénéficie d’une couverture médiatique importante, chaque année (Presse de Madagascar, La Réunion, France, Afrique du Sud… Télévision de France, Madagascar, Afrique du Sud, avec de nombreuses redistributions de programme sur l’Europe, l’Océan Indien et l’Afrique). Depuis ses débuts l’événement Donia nourrit de grandes ambitions, elle est en phase de devenir un exemple de manifestation festive et fédératrice pour l’Océan Indien.
Une fierté de Madagascar.
Extrait La Vérité – Mardi, 19 Mai 2009