(22-04-2009 )L’industrie du tourisme constitue le second secteur d’exportation et générateur de devises pour Madagascar. Les responsables de l’ONTM continuent les lobbying auprès des chancelleries étrangères.

Après l’Allemagne, l’Italie et la France, l’ONTM continue de sensibiliser les bureaux des chancelleries étrangères pour la modification des avis de recommandations de voyage qui lèsent totalement le secteur touristique malgache.
"Mercredi après-midi, j’ai encore rendez-vous avec le Consul Honoraire du Royaume-Uni, de Grande Bretagne et de l’Irlande du Nord à Madagascar et dans les prochains jours avec les autres ambassades comme la Suisse", a affirmé Joël Randriamandranto, Président de l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM).

L’objectif étant simple, "faire venir les touristes dès le mois de mai", selon les explications de ce premier responsable de la promotion de la destination Madagascar.

Depuis le début de la crise politique à Madagascar, l’industrie du tourisme malgache a le moral au plus bas. Les hôtels ferment, les tours opérateurs et autres services sont obligés d’entrer en chômage technique. Et pour son redémarrage, il faut 600.000 euros.
"Les bailleurs de fonds sont déjà prêts à nous aider", a encore souligné M. Randriamandranto. Ce plan de relance est constitué généralement de 5 stratégies se résumant comme suit : Minimiser l’impact de l’incertitude des touristes; renforcer les liens avec le trade pour maintenir de programmer la destination en 2009 et 2010 et cela à travers des roads-shows et des éductours; assurer les partenaires étrangers; mettre en place une ou des offres promotionnelles pour les touristes individuels pour le tourisme balnéaire et développer le tourisme local…

Rappelons que certains sites français, spécialisés en tourisme, commencent déjà à parler de la relance de la destination Madagascar tout comme certaines chancelleries qui modifient leurs avis de voyage. En 2008, le secteur a généré plus de 273,71 Millions de dollars de devises avec 303.000 visiteurs. Cette année, les opérateurs espèrent recevoir au moins 150.000 touristes. 

Source @Moov